Même si elle ne le dit pas (encore), Apple semble se tourner vers un service de streaming musical. La rumeur avait déjà vu le jour il y a quelques semaines déjà. Elle s’est intensifiée avec le rachat de Beats récemment pour 3 milliards de dollars. Beats dispose de Beats Music, un service de streaming musical disponible sur iOS, Android, Windows Phone et le web. Apple va certainement utiliser le service pour sa propre utilisation dans le futur afin de rivaliser avec ce marché qui gagne de plus en plus d’utilisateurs au fil des années. Ce scénario fait baisser les ventes de musiques en ligne sur les différentes plateformes (et donc iTunes).

Deezer Spotify
Spotify et Deezer sont les deux plus gros acteurs sur ce marché. Spotify est d’ailleurs le leader en terme de base utilisateurs. Il est présent dans le monde entier, dont les États-Unis — ce qui n’est pas encore le cas de Deezer. Suite au rachat de Beats par Apple, le Wall Street Journal a questionné ces deux acteurs pour savoir si des craintes existaient depuis l’annonce. La réponse est non, des deux côtés qui plus est. “Depuis le premier jour, Spotify a un modèle économique fonctionnel”, explique Ken Parks, le patron de la branche américaine du service de streaming. Il note que 20% des utilisateurs gratuits basculent sur une formule payante et “c’est un palmarès incroyable”.

De son côté, Deezer estime que d’autres grands acteurs comme Microsoft, Sony ou encore Google sont déjà présents sur le marché du streaming musical. Et pourtant ils n’ont pas réellement affecté les bases utilisateurs du fait qu’ils n’arrivent pas à s’imposer. “Honnêtement, je n’ai aucune crainte suite au rachat de Beats”, indique Gerrit Schumann, l’un des dirigeants de Deezer.

À ce jour, Beats Music compte 250 000 utilisateurs. Le service est uniquement disponible aux États-Unis. Apple a déjà annoncé apprécier la partie “proche de l’utilisateur”. Beats Music va se calquer sur les goûts musicaux de chacun dans l’idée de proposer des chansons susceptibles de plaire. Cette idée est intéressante, elle permet de faire des découvertes sans pour autant écouter ce qui passe sans cesse à la radio ou ailleurs. Bien sûr, il est aussi possible d’écouter les morceaux que l’on désire.

Spotify, Deezer et les autres acteurs ne gagnent pas d’argent à ce jour suite aux importants coûts. Apple a beaucoup, beaucoup d’argent dans sa réserve ce qui pourrait lui permettre de se lancer dans le marché du streaming musical sans de réelles pertes. Tout dépendra de la base utilisateurs et donc des droits à payer aux différentes maisons de disques.