En marge de la présentation de son futur système SmartGlass (Lire : La Xbox360 s’ouvrira à l’iPhone et à l’iPad d’ici la fin de l’année) que vous avez pu découvrir dans nos colones cet après midi, Microsoft en a profité pour donner un éclairage plus précis sur son futur service de musique en ligne Xbox Music. Bientôt disponible (vraisemblablement en octobre, mais rien n’est officiel) pour Windows 8, Windows Phone et Xbox 360, ce nouveau concurrent de l’iTunes Store donnera accès à près de 30 millions de morceaux.


De cette manière, Microsoft marche sur les terres d’Apple qui domine le marché sur ce segment depuis 2005. Xbox Music sera dispo sur les ordinateurs et appareils mobiles embarquant les systèmes d’exploitation de Redmond. Cela pourrait permettre aux clients de Microsoft (constructeurs de tablettes et smartphones) de rattraper leur retard en terme de vente, en proposant un éco système au contenu plus riche et moins éparpillé. En ce sens, Microsoft s’inspire une nouvelle fois d’Apple dont les soft en le matériel dispose d’une interopérabilité maximale (et souvent montré du doigt pour ses aspects négatifs, peu nombreux).

Avec Xbox Music, les possesseur d’un terminal ou ordinateur sous Windows (8 ou Phone) pourront donc composer des listes de lectures, acheter des morceaux, les découvrir en streaming mais aussi les consulter en streaming à la manière de Spotify.

L’air de rien, l’Itunes Store pourrait bien se retrouver pour la première fois face à un rival, sinon redoutable à court terme, au moins inquiétant à moyen et long terme. De quoi doper les innovations du côté de la Pomme.

Source | Menly



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

Laisser un commentaire

Fil des commentaires

Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles