Bien que l’iPhone soit un véritable succès commercial, le système d’exploitation Android installé chez la concurrence prend une sérieuse ampleur depuis de nombreux mois et ne fait que progresser au jour le jour. Facebook l’a compris et affiche ainsi des posters dans ses locaux afin de faire tilter ses employés. En effet, le réseau social montre que les appareils équipés d’Android sont supérieurs en nombre et le seront toujours d’ici 2016 comparés aux iPhone. Il est donc temps de switcher et de prendre à son tour un téléphone Android afin de pouvoir optimiser Facebook aussi bien sur la version mobile que sur l’application. Un porte-parole a déclaré à TechCrunch que les appareils iOS étaient bien plus en masse auprès des employés. Néanmoins il indique que le réseau social ne privilégie pas pour autant l’un ou l’autre. Cela est contradictoire avec l’affiche, mais il rassure révélant que plusieurs employés ont tout simplement un appareil sous iOS et un autre sous Android.


Qui plus est, qu’importe la version, l’application Facebook est mise à jour en permanence sur les téléphones de ces derniers vers la dernière version bêta en date afin de déceler le moindre bug. Pour les remonter justement, il suffit dans ces versions bêtas de secouer le téléphone, ce qui activera la fonction interne “Rage Shake”. Une fois secoué, le téléphone enverra le rapport de bugs aux ingénieurs qui s’occuperont de faire le nécessaire par la suite. 4000 employés peuvent tester l’application, autant dire que le nombre de rapports de bugs doit être important. Mais ceci est une étape primordiale pour proposer une version finale fonctionnelle à l’arrivée. Evidemment, Facebook cherche réellement à optimiser à ce jour l’application Android qui n’est pas aussi “fluide” que la version iOS.