Tout ça… pour ça ! Le gouvernement américain annonce ce soir avoir réussi à accéder à l’iPhone 5c du terroriste de San Bernardino, protégé par un code. Le FBI avait demandé à Apple de créer une version spéciale d’iOS pour retirer les sécurités afin d’accéder aux données, l’affaire a fait énormément parler dans la presse. Mais c’est un coup d’épée dans l’eau à l’arrivée.

Apple vs FBI

Dans un document transmis à la justice, le gouvernement américain note qu’il a “maintenant réussi avec succès à accéder aux données stockées sur l’iPhone de Farook [le nom du terroriste] et, par conséquent, n’a plus besoin de l’aide d’Apple” demandée par une précédente décision de justice.

Aucun détail technique n’a été donné par le gouvernement américain au sujet de la méthode utilisée. Récemment, il avait annoncé qu’un tiers avait une technique qui permettrait de contourner les sécurités d’iOS. Ce tiers est l’entreprise israélienne Cellebrite. La méthode utilisée pour contourner les sécurités n’a pas été dévoilée.

L’affaire est donc classée, mais Apple avait déjà annoncé vouloir connaitre la méthode utilisée. Après tout, cela reste une importante faille au sein d’iOS et on imagine que le constructeur veut la boucher pour mieux sécuriser ses utilisateurs.

De son côté, le FBI annonce regarder de près les données de l’iPhone. Il espère qu’elles permettront de faire avancer l’enquête afin de remonter certaines pistes.